Jean Marais au Musée de Montmartre

Publié le par Christophe

EXPOSITION

JEAN MARAIS, L’ETERNEL RETOUR

Exposition Jean Marais au Musée Montmartre


                  Vous êtes fan de La Belle et la Bête version Jean Cocteau ? Photos, costumes et correspondances, l'exposition Jean Marais au Musée de Montmartre est faite pour vous !

 

Le Musée de Montmartre dans le 18ème arrondissement de Paris accueillera l'exposition Jean Marais, l'éternel retour du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009 afin de rendre hommage au comédien français disparu le 8 novembre 1998.

 

Parrainée par Francis Huster, cette rétrospective proposera plus de 400 pièces pour beaucoup inédites. Costumes, correspondances ou encore terres cuites feront office de témoignages de l'activité d'un artiste touche-à-tout parisien de coeur.


Le musée dévoilera des pièces entrées dans l'histoire du 7ème Art français telles que le costume brodé porté par Jean Marais dans Peau d'Âne ou encore la reconstitution du masque de La Belle et la Bête.

 

Les débuts du comédien seront aussi au programme à travers les clichés de ses premières séances d'essai tandis que la confirmation de son statut de star sera symbolisée par l'exposition de son César d'honneur reçu en 1980.



Au-delà du Jean Marais acteur, cette rétrospective lèvera un coin de voile sur le Jean Marais artiste avec notamment ses différentes sculptures, ses illustrations de contes pour enfants ainsi que ses différentes toiles.

 

Dans le domaine de la vie privée, les visiteurs pourront découvrir la correspondance qu'il entretenait avec Jean Cocteau


Jean Marais l'éternel retour


Sa vie, sa carrière, ses multiples talents, Montmartre…


Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009
Horaires d’ouverture :
Du mardi au dimanche de 11h à 18h


Comédien à la beauté sculpturale, peintre de génie, metteur en scène, créateur de costumes, décorateur, écrivain, Jean Marais a touché à tous les aspects de la vie artistique sous l’impulsion étoilé du maître Jean Cocteau.

Citoyen de paris, Jean Marais a interprété différents rôles mettant à l’honneur la ville lumière, comme dans « Si Paris m’était conté  » de Sacha Guitry ou encore « les mystères de Paris  » d’André Hunebelle…
Il a joué dans la plupart des théâtres de la capitale, des Bouffes-Parisiens au Théâtre de l’Atelier en passant par le Théâtre Antoine, le Théâtre de l’oeuvre, le Théâtre Hébertot, le Gymnase, le Théâtre de la Madeleine, le Théâtre de Paris, le Théâtre du Rond-Point, le Théâtre Montparnasse, les Folies Bergère ou la Comédie Française…

Bien entendu, il habitait Paris. Son appartement de la rue Norvins à Montmartre était couru par tous les artistes de la Butte (Dalida, Da Graziano, Piéral, Michèle Morgan, Gisèle touret...).
Paris était une source d’inspiration, qui lui permettait d’être au plus près du public.


> Télécharger le dossier de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article